Le jeu dans les écoles de Pézenas

25 janvier 2017
Derniers tests officiels de Terre de joie dans 4 écoles de Pézenas effectués avec succès et grande joie.
Un immense merci à Alain Vogel Singer, maire de cette commune, pour son ouverture et sa générosité d’être.
L’idée du jeu est de proposer et de développer des imaginaires de joie qui apaisent et rendent plus heureux les enfants.
Les inciter à développer leurs ressources de joie pour maintenant et pour la vie.

Voici quelques pépites d’enfants du Ce1 au Cm2, à la suite des expériences vécues les yeux fermés :

 

Il y a du vent dans la joie .

J’ai voyagé dans l’espace et je suis allée visiter l’étoile d’Anabelle.

La petite fille a expliqué aux autres enfants qu’Anabelle lui a fait sentir les roses. Elle ne le savait pas mais c’est le parfum d’Anabelle depuis plusieurs mois…

Je me suis sentie 3 fois plus joyeuse qu’avant.

Je respire un peu autrement.

Moi , j’ai senti que je faisais un câlin à ma maman et qu’elle sentait tous les parfums du monde.

Quand j’étais sur mon étoile , j’ai ressenti que mon corps volait et se lâchait.

J’ai ressenti que je pouvais voyager dans le temps.

J’ai ressenti beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup de joie car mon étoile , c’est ce que j’aimais le plus et ce que je désirais le plus.

J’ai ressenti que c’était comme l’étoile du petit prince. Le petit prince m’accompagnait.

Moi, j’avais l’impression que mon cerveau , il faisait des ronds.

J’avais l’impression qu’il y avait de l’air dans ma tête.

J’avais l’âme d’un loup qui me protégeait . Il me passait son esprit. Ça m’a fait tellement de bien…”

La Joie, ça empêche la peur.

 

Des petits héros de la joie du jour ont inventé des cartes Anabelle. Ce sont des propositions à ressentir et à expérimenter.

Le petit héros prend alors la place du maître et de sa voix claire, énonce sa relaxation joyeuse. Ils ont dit :

 

Ferme les yeux. Respire profondément. Imagine ta rose. Comment est ta rose ?

Ferme les yeux. Respire profondément. Pense au plus grand rêve que tu aimerais faire.

Et si on jouait nous aussi à être heureux comme ces enfants ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.